Historique

La naissance

 

Le désir de cette association est né au départ de la passion et la volonté d’une personne Katia Jacquel pour la partager avec d’autres. Elle a choisi la Charente comme terre d’accueil, par simple intuition. Deux personnes se sont jointes par la suite à cette énergie : Béatrice Pailler et Jeanne Gailhoustet.

Depuis 1994, Katia a travaillé en tant que graphiste vidéo pour les programmes télévisuels : la publicité, le clip, les émissions… et ensuite pour des artistes ; dix années de plaisir, de motivation et d’enthousiasme pour son travail mais aussi dix années de travail assidu devant un écran, enfermée entre quatre murs dans l’obscurité. En 2002, elle prit la décision de changer de vie et donner davantage de sens à sa vie.

Et c’est vers la nature que toute son énergie et ses sens se sont tournés.

Elle suivit ainsi plusieurs formations : école lyonnaise des plantes médicinales, stages d’initiation des plantes sauvages comestibles, appréhension globale et sensible du monde végétal jusqu’à une formation en agriculture biologique à la ferme de Saint Marthe. Elle semait ainsi plusieurs graines suivant au départ son intuition pour diriger ensuite ses choix selon une direction plus précise.

Informer et sensibiliser à la nécessaire présence de la Nature et à ses bienfaits pour prendre conscience du besoin qu’on a de la voir, de la sentir, de la toucher lui parut évident comme chemin à suivre.

La sensibilité au monde végétal sauvage qui nous est indispensable à tous point de vue et qui le restera, lui parut essentielle pour nous, pour la Nature et pour le lien qui nous relie.

C’est dans ce contexte et cet état d’esprit qu’un projet de vie prit naissance : elle crée ainsi l’association « les Jardins d’Isis » grâce à laquelle elle mit au service des enfants et des adultes ses connaissances, ses expériences et son savoir-faire à travers des activités liées à la Nature et plus particulièrement aux plantes qui est l’identité forte de l’association.

 

le démarrage

 

En 2005, l’association démarra sa première activité, la gastronomie sauvage au Domaine d’Echoisy, à côté de Mansle : un magnifique domaine de 37ha traversé par le fleuve Charente où se réunissaient une diversité incroyable de milieux et donc de végétation : des milieux secs au milieux humide, des bois, des prairies, des coteaux, des champs, des vignes, des jardins…

La communauté de Communes de Mansle qui gérait alors le domaine mit à la disposition de l’association un terrain qu’elle aménagea en jardin sauvage et un local pour effectuer les stages autour des plantes sauvages. L’association recevait aussi des écoles de Charente et des centres de loisirs de mai à octobre pour lesquels, elle proposait des animations pédagogiques ponctuelles autour de la découverte sensorielle des plantes sauvages.

isis photo 4 - copie

Depuis…

 

L’association n’a pas cessé de grandir, d’évoluer toujours avec cette même identité autour des plantes sauvages et cultivées et d’autres personnes ont rejoint l’association

En 2008, Patricia Blet, pendant un an, a participé en tant que bénévole avec Katia Jacquel à l’élaboration et au développement du stage herboristerie familiale sur la découverte, la reconnaissance et la transformation des plantes sauvages médicinales. Depuis, elle a monté sa propre entreprise de plantes médicinales.

En 2009, l’association crée un contrat aidé pour Katia Jacquel en tant qu’animatrice, après 4 années de bénévolat. L’association rencontre et multiplie les échanges avec d’autres partenaires dans le réseau associatif d’éducation à l’environnement.

En 2010, l’association doit quitter le domaine d’Echoisy car ce dernier, alors bien public, a été vendu par la collectivité à une société privée qui aujourd’hui faute de moyen a laissé le domaine à l’abandon. Bien que sans lieu d’accueil, l’association  poursuit ses activités en se déplaçant chez les gens, dans les écoles

De 2010  à 2011, Laurent Makowec a participé en tant que bénévole ou intervenant salarié au développement des diverses activités de l’association liées à l’image : co-animation de la formation vidéo à l’intention des acteurs de l’éducation à l’environnement, participation aux réalisations d’affiches, co-réalisation de films.

Depuis 2011, Jérôme Moreau vient nous rejoindre ponctuellement en participant à l’activité « création de jardins« . Ses talents de dessinateur et ses réflexions nourries par son expérience de 20 ans au service des espaces verts apporte une complémentarité enrichissante à cette activité.

En 2011, Aurélie Haudiquet et Isabelle Lacombe ont intégré l’association en tant que salariées. Elles ont contribué chacune de par leurs compétences respectives, d’une part dans le domaine de l’animation et des plantes et d’autre part dans celui de la comptabilité, au développement actuel des Jardins d’Isis.

En 2013, l’association accueille une nouvelle animatrice Marion Thoré qui remplace Aurélie Haudiquet, partie vers d’autres horizons en mai 2013. Ses compétences d’animatrice acquises au sein d’un CPIE, comme sa formation initiale d’ingénieur agronome, assurent et respectent une continuité de qualité aux animations engagées.

 

Les commentaires sont fermés.